Fontaine Saint My Retour  


La Fontaine Saint My se situe dans la rue du pont.


Historique :  
A l’époque mérovingienne (Vè siècle) sur les bords du cosson, vécut un ermite guérisseur, répondant au nom de St My.

Selon la légende orale, le bon St My était consulté pour toutes sortes de maux. Il rendait ses verdicts à travers un huis étroit (l’ostolium) qui éclairait sa grotte. (D’où peut-être le nom de Huisseau)

Il fallait boire à jeun plusieurs verres d’eau puisés à la fontaine et faire dire des messes et des prières.

Sa grotte se serait trouvée et se trouverait (peut-être encore) dans le jardin du presbytère.

Jadis, le culte St My avait une importance puisqu’une chapelle (la vieille église) datant du 11ème siècle lui fut dédiée. St My était célébré le 23  mai.

La chasse contenant ses reliques ainsi que la statue le représentant sont conservées dans l’église paroissiale.


Description  Stéle en pierre posée sur la façade d'un maison.
    
       St My
En 2015, avec l'aide financière de deux associations de la commune, la fontaine a pu être remise en état.  
St My  St My

Le travail conjoint d'une artiste et d'un artisan des communes voisines.
- M. Simon Massenet, tailleur de pierre à Mont-Près-Chambord
- Mme Virginie Saintenoy, sculpteur statuaire  à Saint Dyé sur Loire
 

Pourquoi, les coquilles  sur la sculpture :

(Bien avant de devenir un signe de reconnaissance du pèlerin de Saint Jacques de Compostelle, la coquille était à l’époque mérovingienne utilisée en guise d’ornement ou d’offrande mortuaire. Elle protégeait des sorts et des maladies).

Le patrimoine rural est particulièrement riche et diversifié en Loir-et-Cher, il fait partie intégrante du cadre vie et contribue fortement à l’identité des territoires. Parfois négligé, cet héritage risque de disparaître si nous n’y prenons pas garde.
La commune de Huisseau étant sensible à la sauvegarde de son patrimoine, il était important pour la municipalité de restaurer la fontaine St My qui fait partie de l’histoire du village.

La fontaine Saint My   Fontaine vue de la rue du pont la  fontaine avant la restauration en mai 2015

Retour